Demandez à Riot

Posez une question sur League of Legends ou Riot, et nous essaierons d'y répondre. Les réponses sont publiées un jeudi sur deux à 22h30 CET.

Que voulez-vous savoir ?

Un problème est survenu. Veuillez réessayer.

Merci d'avoir posé votre question !

Article suivant

Aphelios

Le garçon lunaire ténébreux aux multiples atouts.

Parfois, lorsqu’on sort un nouveau champion, on nous reçoit avec un : « C’est quoi ce bordel Rito, vous allez trop loin ! VRAIMENT TROP LOIN !! » 

Aphelios suscitera probablement à tous les coups cette réaction. Et ce n’est pas grave. En fait, c’est même cool. Aphelios est là pour tester ce que vous êtes prêts à sacrifier. Êtes-vous prêts à ne plus avoir le contrôle sur l’arme que vous maniez ? Êtes-vous prêts à apprendre environ 30 compétences différentes ? Êtes-vous prêts à faire aveuglément confiance à la voix que vous seul pouvez entendre ?

Si vous pensez que triompher grâce aux murmures de la lune est votre destinée, alors il est temps de verrouiller Aphelios (et Alune). Et les fruits de votre foi pourront être d’une beauté absolue.

La foi, c’est savoir persévérer

Le voyage d’Aphelios, de son concept initial à sa création, fut un long périple. De plus d’un an, en fait. Mais, comme avec tout champion, tout a commencé avec un objectif. Le sien était de permettre des adaptations créatives en utilisant des combinaisons de compétences, au lieu des réflexes mécaniques. En fait, il était conçu pour être le Yasuo avec 200 de Q.I. et de magnifiques actions de l’espace.

Mais par où commencer avec un tel objectif ? Quel chemin l’équipe a-t-elle fait prendre à Aphelios, assassin lunari muet et religieux, équipé d’un arsenal d’armes magiques issues du pouvoir lunaire ? La réponse est simple : tout a commencé avec des sorciers et des combats à mort.

« Même après plus de 150 champions, League of Legends n’a toujours pas de sorcier », explique David, « Interlocutioner » Slagle, auteur narratif sénior. « On a un gars bleu torse nu… Même sept versions de lui, en fait. Mais toujours pas de sorcier. »

Selon l’équipe, l’archétype du sorcier classique est quelqu’un qui combat le mal avec son savoir. Pas de réflexes rapides, de compétences de tir ou de compétences lancées au bon moment. Tout ce qui compte est de savoir quel outil utiliser à un instant précis.

« Je ne sais pas qui a décidé qu’Aphelios serait un tireur », déclare Stash « Riot Stashu » Chelluck, game designer. « La première idée du sorcier était vraiment sympa, mais l’expérience de gameplay n’était pas si unique par rapport à l’effectif actuel de mages. On pensait que ça serait quelque chose de vraiment original chez les tireurs. Et si au lieu d’un arsenal de sorts, Aphelios disposait d’un arsenal d’armes ? »

Les tireurs se jouent majoritairement de la même façon. On va sur la voie, on farm des sbires, on oublie la minicarte, on meurt un peu, on tue peut-être un ou deux ennemis, puis on crée des objets. Les compétences changent, mais le gameplay général est assez semblable.

Avec un rôle clair et cette idée de « tireur qui alterne entre ses armes », l’équipe devait maintenant définir qui était vraiment Aphelios.

Certains concepts initiaux d'Aphelios incluant le redoutable frère aîné de Braum, un des amis rôdeurs demaciens de Quinn, un assassin de Zaun, un chevalier, un sorcier shurimien et un “Bard” de Zaun.

« J’ai commencé à réfléchir aux différentes factions de Runeterra qui pourraient avoir un tireur aux armes multiples », nous confie Sunny « Kindlejack » Pandita, artiste conceptuel. « Ça aurait pu être le redoutable frère aîné de Braum, équipé d’un totem qui canalisait les esprits des animaux de Freljord pour changer de compétence. »

Zaun était une autre option : un scientifique fou qui mélangeait les produits chimiques et menait des expériences pour créer des armes ou des compétences uniques. Et si ce n’était pas Zaun, pourquoi pas Piltover ?

« Interlocutioner avait une très bonne idée basée sur ce concept de “choisir le bon outil” », explique Kindlejack. « Et ça ressemblait assez à l’idée d’un chasseur de primes. Ça serait une personne qu’on engagerait parce qu’elle sait comment traquer quelqu’un ou quelque chose, parce qu’elle a le bon outil pour chaque situation. »

L’idée a fini par donner un chasseur de prime de Piltover qui avait emprisonné sa dernière prime. Son « assistant » survolait la Faille, jetant des armes à son maître dès qu’il en avait besoin.

Mais nous avions l’impression d’avoir perdu Aphelios.

« J’ai regardé les tenues du Met Gala de cette année et elles associaient une mode assez pointue à des symboles religieux », explique Kindlejack. « Je me suis dit que ça valait le coup d’explorer ça, alors j’ai commencé à le dessiner. »

Cette idée de moine bien habillé et d’assassin romantique presque altruiste a tout de suite intrigué l’équipe. Un champion qui croit profondément en sa cause, doté d’une dévotion immuable… C’était à la fois admirable et effrayant. C’était parfait. Mais alors, de quel coin de Runeterra viendrait-il ?

« Je parlais avec un des artistes conceptuels en chef d’un autre projet. Il m’a dit qu’ils faisaient beaucoup de recherches sur les différentes factions de Runeterra », explique Kindlejack. « Il m’a alors montré les explorations visuelles. Les Lunaris se sont distingués, parce qu’ils constituent une faction reconnaissable par les joueurs, mais encore inexplorée. »

Jusqu’à Aphelios, Diana était la seule Lunari de notre effectif de champions. Et elle n’a pas offert beaucoup d’informations sur son peuple. Que sait-on vraiment des Lunaris à part leur relation avec la lune ? Pour quelle cause se battent-ils ? Qu’est-ce qui est important chez eux ?

« Avec Aphelios, nous pouvions donner vie à tout un univers autour de lui », ajoute Interlocutioner. « Que se passe-t-il sur le Mont Targon ? Maintenant, on en a enfin une petite idée. »

Aphelios est un assassin lunari qui n’éprouve aucun plaisir à tuer. Mais il le fait quand même… Et il ne le fait pas seul.

La foi, c’est faire confiance

« Aphelios et Alune sont des jumeaux nés lors d’un événement céleste rare », explique Interlocutioner. « La lune de Runeterra a une orbite, et la lune du royaume spirituel reflète cette caractéristique. Parfois, une convergence s’opère et les personnes nées à ce moment-là sont dotées d’une magie incroyable parmi les Lunaris. »

Alune a passé sa vie à s’entraîner pour être oracle, maîtriser la lumière magique de la lune et révéler ainsi des chemins et vérités cachées, tandis qu’Aphelios est entraîné pour éliminer quiconque voudrait s’en prendre aux Lunaris. Ce duo représente les deux facettes de la foi lunari : le mysticisme magique et le réalisme pragmatique. La connexion qui les unit se manifeste de façons différentes en jeu.

« On cherchait une justification narrative à la source des armes », explique Riot Stashu. « Pourquoi un joueur ne peut-il pas choisir les armes qu’il utilise ? Comment Aphelios les obtient-il ? Pourquoi ce moine entraîné à tuer n’a-t-il aucun contrôle là-dessus ? »

Parce qu’Alune sait toujours ce dont a besoin Aphelios.

Lorsqu’une partie commence, Aphelios boit du poison pour établir une connexion psychique avec Alune. Pour qu’elle puisse parler à Aphelios et lui envoyer des armes infusées de magie, elle doit se trouver dans sa forteresse à l’intérieur du royaume spirituel. Mais le poison fait bien plus qu’établir une connexion. Il infuse Aphelios du pouvoir de la nuit. Ses muscles se tendent, ce qui lui permet de canaliser la magie. La magie d’Alune. Mais cela requiert un sacrifice.

« Le poison rétrécit la gorge d’Aphelios. C’est pour cette raison qu’il ne parle pas. Mais le poison va encore plus loin. Cette connexion permet à Alune de lire dans ses pensées. Leurs âmes fusionnent », explique Interlocutioner. « Je pense que si on savait exactement ce que quelqu’un d’autre pensait, on serait blessés la plupart du temps. Il y a un caractère brut à notre réalité qui ne correspond pas souvent à celle de quelqu’un d’autre. Aphelios et Alune doivent affronter ça, chaque fois qu’ils se connectent. Ils ne peuvent pas se mentir l’un à l’autre. Ni se mentir à eux-mêmes. »

« Depuis notre forteresse, je te guiderai... Je te le promets. »

Le silence d’Aphelios constituait un défi unique. Comment les joueurs s’attacheraient-ils à un champion qui ne parle pas ? Est-ce que cette connexion pâtirait du fait qu’ils entendent la voix de quelqu’un qui n’est pas vraiment là ? Comment approcher la conception audio de quelqu’un en télépathie avec un autre monde ?

Selon Julian « Riot Zimberfly » Samal, concepteur du doublage, « c’était très important de réussir cette partie “voix dans un talkie-walkie” dans le doublage d’Alune ». Il fallait qu’on comprenne qu’elle était dans un endroit éloigné, sans être trop intrusif. Parce que si c’était trop déstabilisant, cela pouvait créer de la confusion et troubler le gameplay. »

  • Les effets sonores du premier mouvement d’Aphelios
00:00
  • Les effets sonores du mouvement d’Aphelios
00:00

Pour réussir cela, Riot Zimberfly a repris des incantations inintelligibles murmurées par la voix d’Alune et les a utilisées pour créer cet effet « talkie-walkie ». L’idée est que peu des propres pensées d’Alune s’échappent à travers le conduit lunaire et parviennent à Aphelios. Sa voix rassurante, à la fois forte et fragile, utilise des couches texturées et musicales pour créer cette impression de venir de notre propre tête.

Alune ne le guide pas seulement à travers ses armes magiques et ses doux mots d’encouragement.

« Quand on a décidé du kit… unique d’Aphelios, on s’est tous réunis dans une pièce pour discuter de la façon dont nous allions présenter ses compétences aux joueurs dans le jeu », explique Kindlejack. « Depuis qu’on a commencé à expérimenter avec les skins ultimes, je voulais créer une interface personnalisée. Et Aphelios nous a donné une bonne raison de le faire. »

Aphelios a un A, un R et… un autre R. Pas de compétence passive, pas de (vrai) Z et aucun E.

Changement d'arme dans l'interface d'Aphelios

League n’avait jamais eu de champion qui nécessitait une interface entièrement différente. Certains skins ultimes proposent des extensions et les champions qui font évoluer leurs compétences requièrent un peu plus d’attention. Mais un champion qui ne gagne pas de niveau au sens traditionnel du terme, qui a « moins » de compétences, qui peut changer d’arme et utilise un système de « munitions » requiert beaucoup plus d’attention.

Différentes versions de l'interface d'Aphelios

« C’était un moment à la fois très cool et un peu effrayant », avoue Kindlejack. « Je n’avais jamais rien fait de tel jusqu’ici. Mais je pense que son interface sur mesure crée cette expérience unique pour les croyants dignes et dévoués. Et tout ça n’aurait jamais été possible sans le travail de Bryce « The King of Rad » Mercado, ingénieur de l’interface. »

Pendant qu’Alune veille sur vous, vous guide, vous encourage et surtout vous fournit tout un arsenal d’armes célestes mortelles, vous pouvez utiliser cette interface sur mesure pour vous concentrer sur ce qui compte vraiment… Réfléchir. À. Vos. Prochaines. Actions. Incroyables.

La foi, c’est être déterminé

Comment s’assurer qu’un champion avec cinq armes reste cohérent ? Comment rendre les armes à la fois uniques et reconnaissables ? Et comment les intégrer aux Lunaris, alors que les Targoniens utilisent des lances et des épées ?

… Les armes d’Aphelios ne sont pas exactement ce qu’elles semblent être.

« Ce ne sont pas des armes de tir traditionnelles équipées de chargeurs », assure Kindlejack. « Il s’agit plutôt d’artéfacts lunaris sacrés. Lorsque je les ai créés, je les imaginais exposés dans un temple. C’est la combinaison des dons d’Aphelios et d’Alune qui les rendent dévastateurs. »

À cause de la perspective en plongée de League, la silhouette des armes serait difficile à voir. Il fallait que leurs designs soient familiers, alors on s’est un peu inspirés de la forme d’autres armes à feu pour aider le gameplay. Par exemple, l’arme à longue distance ressemble un peu au fusil de Caitlyn. Mais même avec ça, les armes pouvaient être assez difficiles à distinguer en jeu, alors l’attitude et les animations d’Aphelios jouent un rôle primordial. Sa posture et ses mouvements varient selon chaque arme, pour les distinguer et les rendre intuitives. Ainsi, les joueurs savent les compétences (et attaques de base) auxquelles ils ont accès.

Explorations de poses pour les armes d'Aphelios

« Après avoir décidé du caractère “assassin lunari” de son personnage, on a continué dans cette voie-là », se rappelle Kindlejack. « On a affiné certaines choses, mais comparé à la plupart des champions, son visuel n’a pas vraiment changé. Son arsenal, en revanche… Je l’ai retravaillé au moins 10 fois en un an. »

Quelques conceptualisations des armes d'Aphelios
Quelques conceptualisations des armes d'Aphelios
Quelques conceptualisations des armes d'Aphelios
Quelques conceptualisations des armes d'Aphelios

Chaque fois qu’une arme était changée, ajoutée ou supprimée, l’illustration devait être mise à jour. Les couleurs et les formes devaient toutes être uniques, en plus de la façon dont Aphelios les tenait. Mais ce besoin de clarté ne s’est pas arrêté à la forme physique des armes.

  • Explorations du son de la Lune
00:00
  • Aphelios qui équipe son arme secondaire
00:00

« C’est vraiment difficile de donner un son magique à des armes », avoue Brandon « Riot Sound Bear » Reader, concepteur audio en chef. « Aphelios ne lance pas de sorts. Il tire avec des armes à feu. Mais ce ne sont pas des armes traditionnelles, donc elles devaient quand même avoir un son magique. »

Mais pourquoi Aphelios doit changer d’arme ? À cause de ses « munitions » lunaires, bien sûr. Et parce que la magie d’Alune finit par décroître, les armes s’évaporent pour être rechargées par la puissance de la Lune. Ce qui veut dire qu’il faut savoir réagir et s’adapter.

« Un des avantages à ne pas pouvoir choisir l’arme qu’on utilise est qu’on peut rendre la combinaison de ses armes super OP dans différentes situations », dit Riot Stashu. 

« À cause des munitions, les joueurs sont obligés d’évaluer leurs forces à un moment précis. On peut leur donner cette combinaison d’armes qui est très forte en duel et ils se disent : “Mince. Je dois attaquer MAINTENANT !” ».

C’est le fameux moment pour faire des actions de l’espace. Les combinaisons d’armes uniques d’Aphelios permettent aux joueurs d’inciter leurs coéquipiers à engager, à assiéger des tours et des objectifs ou peut-être même à affronter quelques-uns des meilleurs duellistes de la partie. Les joueurs doivent reconnaître et même prédire quelles sont leurs forces pour être le garçon lunaire ténébreux le plus efficace. Sinon, ils subiront le combat et utiliseront mieux (on l’espère) les armes qu’on leur impose la prochaine fois.

Les fidèles seront récompensés

Tout comme Aphelios qui s’est entraîné des années pour devenir un assassin lunari, vous devrez aussi vous entraîner pour comprendre et vous approprier vos compétences. Aphelios sait comment faire le travail et bientôt vous le saurez aussi.

Lorsque les ténèbres s’abattront sur le Mont Targon, votre foi saura-t-elle vous guider ?

Article suivant

GIANTS & POP/STARS : composer avec des effets sonores